Randspalte

Inhalt

  • La vie sur le Monte Verità – un vrai paradis

    La salle de séjour à la Casa Anatta, la maison de von der Heydt sur Monte Verità où il a vécu de 1926 à 1939

    La salle de séjour à la Casa Anatta, la maison de von der Heydt sur Monte Verità où il a vécu de 1926 à 1939

    Centre culturel et de la réunion sur Monte Verità d'aujourd'hui

    Centre culturel et de la réunion sur Monte Verità d'aujourd'hui

  • Dans les deux premières décennies du XXe siècle, la «Montagne de la Vérité» à Ascona était un lieu qui attirait des anarchistes, des utopistes, des végétariens et des anthroposophes. En 1926, Eduard von der Heydt y achète un vaste terrain et annonce son intention d’y construire un bâtiment. Au cœur de ce paysage idyllique, il fait ériger un symbole de modernisme: un hôtel de style Bauhaus qui ouvrira ses portes en 1929.

    Il met en scène sa collection d’art aussi bien dans les vastes salles de l’établissement que dans ce paysage foisonnant de fleurs, où poussent magnolias et palmiers. La clientèle internationale est, en tout cas, ravie – ainsi qu’en attestent différentes inscriptions dans le livre d’hôtes – de cette symbiose entre l’art et la spiritualité qui règne dans ce lieu, «terre bénie des dieux» (Salmony). Von der Heydt y accueillait ses hôtes vêtu d’un short et d’une longue chemise, toujours décontracté et souriant.

    Lui-même habitait à quelques pas de l’hôtel, dans la Casa Anatta, qu’il avait décorée de peintures chinoises ainsi que de sculptures africaines et indiennes. Au début, Ascona n’était pour lui qu’un domicile temporaire, mais à partir du milieu des années 1930 jusqu’à sa mort, en 1964, il y résidera en permanence.

    Monte Verità - Site du centre culturel et de la réunion d'aujourd'hui

     

     

     

Agenda

Agenda