Randspalte

Inhalt

Antoine le Grand (vers 251−356)

  • Ermite dans le désert

    Vers la fin du IIIe siècle apr. J.-C., l'érémitisme connut un vaste essor en Egypte et en Syrie. Des chrétiens se retiraient dans le désert, afin d'y vivre seuls ou en groupe. Avec leur mode de vie ascétique et leur pratique de la prière, ils posèrent les fondements du monachisme chrétien.

    Antoine le Grand, dit aussi Antoine l'Ermite ou Antonius Abbas - saint Antoine, «père des moines» - fut l'un de ces êtres que leur retraite dans le désert rendit célèbre. On raconte qu'il vécut dans un endroit solitaire en observant une ascèse des plus rigoureuses et que, durant cette période, il fut assailli d'atroces visions de démons.

    Sa célébrité, saint Antoine la doit à son biographe, saint Athanase (vers 293 -373), dont la Vita Antonii connut une grande popularité dans le christianisme oriental et occidental.

    La vie de cet ermite fascina en particulier les artistes. La représentation de l'anachorète luttant stoïquement contre les démons - ce que les historiens de l'art appellent la Tentation de saint Antoine - devint un thème fort apprécié des peintres: ils montraient le désert comme un lieu désolé, habité de bêtes sauvages, où apparaissaient des créatures hybrides inquiétantes et où régnaient la violence et la perversion - la terreur et la volupté.

     
     

Agenda

Agenda