Randspalte

Inhalt

Bhima Bhoi (mort 1895)

  • Poète mystique et réformateur sociale de l'est de l'Inde

    Bhima Bhoi a vécu au XIXe siècle dans l'actuel Etat fédéral d'Orissa, à l'est de l'Inde. En dehors du rôle très important qu'il a joué pour la communauté du Mahima Dharma dont il est le cofondateur, il est aussi considéré comme l'un des plus grands poètes de langue oriya.

    Bhima Bhoi est, comme Sambandar, Mirabai ou Kabir, un poète bhakti. Dans ses chants, il loue Brahma, que l'on ne peut pourtant ni voir ni imaginer. Il n'a en effet ni commencement ni fin, il est sans qualités et ne peut être saisi ni par la pensée, ni par le langage.

    Pourtant, Brahma est beaucoup plus qu'une simple notion abstraite. Il est l'essence même, la nature de toutes choses. Il régit tout de l'intérieur, qu'il s'agisse d'êtres néfastes ou bienveillants, de personnes vivantes ou d'objets sans âme. Brahma est rempli de lumière et de chaleur, il pénètre toute chose. En même temps, il possède une personnalité vers laquelle on peut se tourner. Aussi humble soit-il, Bhima Bhoi prend toujours la liberté de se plaindre auprès de Brahma. Et lorsque ce dernier n'intervient pas, impuissant, il déplore l'absence de perspective.

    Aujourd'hui encore, nombreux sont ceux qui chantent les hymnes pleins de ferveur de Bhima Bhoi. Ils s'identifient à sa foi, mais aussi à sa critique des inégalités sociales. Pour de nombreuses personnes provenant des classes défavorisées dans les villages de l'Inde, c'est un réformateur qui a cherché à se libérer de l'hégémonie des élites urbaines.

Agenda

Agenda