Randspalte

Inhalt

Mirabai (vers 1500–1550)

  • Des fastes de la cour au renoncement le plus total

    La vie de Mira ou Mirabaï, l'une des plus célèbres femmes poètes du nordouest de l'Inde, fut tout entière dédiée à Krishna. Ses bhajan (chants de louange) racontent comment elle fut chassée de la cour du maharaja et évoquent sa recherche de l'union avec le dieu aimé.

    Mirabai est à la fois un personnage dans lequel on peut se projeter et auquel on peut s'identifier. Ses chants, qui ont été transmis dans diverses langues, témoignent des tensions sociales qui régnaient dans le milieu où elle vécut après être devenue veuve. Pour les uns, c'est une mystique subversive, qui défia sciemment les normes sociales, pour d'autres, c'est une ascète accomplie, une véritable yogini.

    Mirabaï se consume dans son désir de Krishna. Le dieu qui a déchaîné la passion dans le coeur de son admiratrice se manifeste toutefois de manière tout aussi éphémère que protéiforme. Tantôt, il apparaît sous forme de yogi, tantôt tel un amant en chair et en os, mais à chaque fois, il se fait attendre.

    Les chants de Mirabaï, d'une grande simplicité et dont le charme opère immédiatement, reflètent tout le spectre des sentiments humains. Dans son rôle d'amante de Krishna, elle présente quelque ressemblance avec la chrétienne Mathilde de Magdebourg et son intime union avec Dieu, ainsi que d'autres grandes figures féminines de la mystique médiévale.

Agenda

Agenda