Randspalte

Inhalt

Ba'al Schem Tow (1698/1700−1760)

  • «Même le corps d'un saint est fait de chair.»

    D'innombrables légendes entourent la vie d'Israël ben Eliezer, appelé Ba'al Shem Tow («le Maître du Bon Nom»). La seule information fiable dont on dispose, c'est qu'il est issu de l'Est de la Galice et qu'il a vécu à Schtetl Medzhibozh, dans l'actuelle Ukraine, durant une longue période, et ce jusqu'à sa mort. Ses disciples le considéraient comme le fondateur d'une nouvelle branche du judaïsme hassidique.

    La piété de Ba'al Shem Tow semble avoir été marquée, non pas par un pédantisme aride, l'étude interminable des écritures saintes, mais par une approche mystique et kabbalistique pragmatique. Le Besht, comme on l'appelait également, soulignait l'importance de la prière et s'opposait aux exigences excessives de l'ascèse. Il n'est pas question, selon lui, de renoncer aux besoins de la chair. Car c'est la joie, et non la tristesse, qui devrait guider le croyant à la découverte de Dieu.

    En prônant une telle attitude, le Besht rompt avec la ligne traditionnelle, rigoureusement ascétique. Il ne sera pas seulement vénéré comme un modèle religieux, mais aussi comme guérisseur et conseiller, et considéré comme un homme aux facultés étranges, qui lui permettaient de prévoir les événements à venir.

  • Loading the player ...

    Audio (en allemand): Contes du Bescht

Agenda

Agenda