Randspalte

Inhalt

Villa Wesendonck et Rieterpark

  • Otto et Mathilde Wesendonck
    L’histoire du site sur lequel se dresse le Musée Rietberg commence à l’été 1857. A l’époque, Otto et Mathilde Wesendonck, un couple originaire du Wuppertal, emménagent dans leur somptueuse demeure de style néo-classique, récemment construite, l’actuelle Villa Wesendonck. Otto Wesendonck, riche négociant dans le commerce de la soie, avait quitté New York pour s’installer à Zurich en 1851, avec sa jeune femme de 24 ans, Mathilde. La maison des Wesendonck allait bientôt devenir un lieu de rencontres culturel exceptionnel.

  • Richard Wagner à Zurich
    Mathilde Wesendonck y accueillit de nombreux artistes, intellectuels et scientifiques. Les Wesendonck étaient notamment fascinés par la personnalité de Richard Wagner qui s’était réfugié à Zurich en 1849. Ils mirent à la disposition du compositeur et de sa femme, Minna, une maison à colombages à proximité de leur propre résidence – l’actuelle Villa Schoenberg, que Wagner appelait son «refuge sur la verdoyante colline».

    Si l’on en croit les lettres et déclarations d’amour enflammées qu’il écrivit à sa muse pendant ce séjour de seize mois dans ce lieu idyllique, le musicien était complètement tombé sous le charme de Mathilde. Inspiré par l’amour, il compléta le livret original de Tristan et Isolde et jeta sur le papier une première ébauche de cet opéra. Mathilde, dont Wagner mit en musique cinq poèmes (connus sous le nom des Wesendonck-Lieder), était elle aussi exaltée par leurs conversations et par les séances de musique et de lecture en commun. Au Nouvel An 1857, Wagner offrit à sa chère muse le brouillon de la partition de Tristan et Isolde ainsi qu’un poème portant cette dédicace: «Comblé, sans douleur, libre et pur, à Toi pour toujours».

  • Les Wesendonck Lieder
    Leur relation devenue intime et la jalousie de Minna Wagner aboutirent à un éclat. Le musicien se sépara de cette dernière mais aussi de Mathilde Wesendonck, et, en août 1858, il quitta précipitamment son «refuge» et partit pour Venise. En 1871, les Wesendonck revendirent leur propriété sur la «verdoyante colline» et retournèrent en Allemagne.

    L’époque de la famille Rieter
    Au cours des décennies qui suivirent, la villa fut occupée par la famille Rieter, originaire de Winterthour. Elle a donné son nom au parc (Rieterpark) ainsi qu’à la colline (Rietberg). En septembre 1912, répondant à l’invitation de Bertha Rieter-Bodmer, l’empereur allemand Guillaume II y séjourna quelques jours. En 1945, la Villa Wesendonck fut achetée par la Ville de Zurich, en même temps que le parc de 67 000 mètres carrés. En 1952, le Musée Rietberg ouvrait ses portes.

Agenda

Agenda